winners/lauréats

60 SEC RADIO LES LAURÉATS.TES DE L’ÉDITION 2020 

THE 60 SEC RADIO WINNERS OF THE 2020 EDITION


Le concours international de création radiophonique 60 Sec Radio est heureux de dévoiler les noms des lauréats.tes de sa 6e édition 2020. Le jury a écouté près de 300 œuvres d’artistes de 29 pays. Le jury était composé de Paul Charpentier, directeur de la programmation de CHOQ.ca, Marc Jacquin, directeur de Phonurgia Nova, Simon Elmaleh, directeur artistique d’Avatar Centre, Zoé Paquin-Gagnon, directrice de Magnéto et de Boris Chassagne, directeur de 60 Secondes Radio inc. 

La sélection a été brutale cette année. Tant de sacrifices à faire et à avouer lors de nos délibérations qui se sont tenues en quatre étapes… L’injustice d’une sélection trop serrée! Ce foisonnement de genres, de stratégies narratives et d’imaginaires sonores, montre à quel point la création radio revêt de nombreux visages et oh combien elle est vivante dans tant de pays! Où sont donc les grands diffuseurs pour les faire connaître et les épouser? Et tout ceci au beau milieu d’une catastrophe mondiale qui marquera pour longtemps, en audio et dans nos cœurs, les blessures de cet immense désastre. 

Mais, nous devons aussi nous réjouir. D’une part de votre confiance, à vous créateurs.trices du monde et certainement aussi, du soutien indéfectible de nos partenaires qui rendent ce projet et Prix possibles. La Commission canadienne pour l’UNESCO, Phonurgia Nova et Avatar Centre. Bravo à vous, artistes, qui y mettent du temps et le meilleur de vous-mêmes, à chaque fois. Merci à nos jurys qui nous accompagnent longuement et bénévolement dans cette aventure annuelle. À nos diffuseurs, pour vos nombreuses affections radiophoniques… On arrive avec des centaines de perles! Car nous passons maintenant, avec vos 297 œuvres en main, au déploiement des rediffusions internationales.
Que de mercis! Santé! Bonheur! Boris Chassagne

60 Sec Radio is pleased to announce the winners of its 6th edition. We thank our partners who make this project possible: the Canadian Commission for Unesco, Phonurgia Nova and the Avatar Center. The jury was composed of Paul Charpentier, Programme director at CHOQ.ca, Marc Jacquin, Director of Phonurgia Nova, Simon Elmaleh, Artistic director of the Avatar Centre, Zoé Paquin-Gagnon, Director of Magnéto and Boris Chassagne, 60 Second Radio Inc Director. 

::: LES GAGNANTS SONT : : : THE WINNERS ARE !

1er Prix — 1st Prize, présenté par Phonurgia & 60 Sec Radio (1 000 $ CAD)
La dernière personne sur Terre (France), par/by Ane-Line Drocourt

« Une narration de papier froissé, l’éloge de la discrétion et une promenade ludique et tragique vers des jours sans lendemain… Et les souvenirs qui surgissent… |A narration such as crumpled paper, the apology of discretion and a playful and tragic walk through time… and memories in a world without future. Well, without us ». Boris Chassagne

« L’autrice nous enlève pour nous faire voyager dans un univers mirifique.

Une expérience inoubliable. | Listening to this piece is akin to being kidnapped and thrown into a strange and magical universe. An urforgettable experience ». Paul Charpentier

« Souffle-écho de mirages nets | Blast-echo of clear mirages ». Simon Elmaleh
«  Anne Line Drocourt signe une composition poétique d’une grande fraicheur et gravité à la fois. | Anne-Line Drocourt signs a poetic composition of great freshness and gravity ». Marc Jacquin
«  Entre bruissements et poésie, Drocourt tisse le récit d’une solitude absolue en offrant à notre regard des scènes nettes et trace avec une juste sensibilité les contours de ce sentiment si caractéristique du printemps 2020. | A singularly poetic and poignant evocation of absolute solitude, Drocourt’s piece captures the zeitgeist of Spring 2020 ». Zoé Paquin-Gagnon
::: Synopsis/Resume/Descripción : La dernière personne sur Terre.

2e Prix — 2nd Prize, présenté par 60 Sec Radio (750 $ CAD)
One Hundred (Espagne) par/by Jose Iges
« Un mot et parfois deux, tout au plus, pour marquer la minute qui file au pas cadencé de l’horloge qui se défile. | One word, sometimes two can mark a minute and tickle the clock ». Boris Chassagne

« Une composition dans laquelle le rythme et l’originalité affichent leurs couleurs avec brio. | This masterful composition interweaves rhythm and sound in a most refreshing manner ». Paul Charpentier

« Secret des temps inconnus | Secret from unknown times ». Simon Elmaleh

« José Iges impose sa grande maitrise d’une écriture acoustique qui repose à la fois sur la force d’un concept et le soin apporté à son incarnation sonore. | José Iges imposes his great mastery of acoustic writing. It rests at the same time on the force of a concept and the care brought to its sound incarnation ». Marc Jacquin
« Le rythme de la pièce One Hundred s’impose à notre imaginaire comme le ferait un monument; l’hommage à la poète que se propose d’accomplir la pièce est accompli ainsi:  par une statue sonore qui est érigée sous nos yeux à mesure que l’on s’approche d’elle, pas à pas, au détour d’une ville et de ses lieux publics. | One Hundred imposes its presence like a sonic monument; its rhythm builds, second by second and step by step, the tribute it offers, while at the same time offering to the listener the interest of a gradual approach, an added spatial sensation of walking towards the statue as it is being erected ». Zoé Paquin-Gagnon
::: Synopsis/Resume/Descripción : It arises from a gesture of writing repeated a hundred times on a computer document: the word One. After the last one I added Hundred. When I printed the result I realized that one hundred times one is something that can easily be moved to a sound piece, provided you have the patience to collect or record ninety-nine different voices saying One. The one that says One Hundred is the person to whom the work is dedicated: the performer and poet Yolanda Perez Herreras. Consistent with that, sound actionism has also been present at different levels in the sampling and in the result. Jose Iges

3e Prix — 3rd Prize, présenté par Avatar Centre & 60 Sec Radio (500 $ CAD)
Intertidal Zone… (Allemagne) par/by Pablo Diserens
« Un magicien de l’apnée sonore et qui capte les moindres bruissements de deux mondes qui se côtoient, superposés. | An underwater and sonic magician, who can enjoy the best of both worlds. » Boris Chassagne

« Un paysage sonore minutieux doté d’une grande finesse. Élégant! | A very delicate and intricate soundscape that plays a lot on texture. Elegant! » Paul Charpentier
« Soulever le murmure fin. | Raise the fine whisper. ». Simon Elmaleh
« Pablo Diserensnous extirpe de la terreur médiatique du confinement pour nous faire retrouver les bruissements du monde. | Pablo Diserens takes us out of the media terror of confinement and takes us to the rustling of the world ». Marc Jacquin
« Il est délicieux d’écouter Intertidal Zone, en seulement quelques secondes nous devenons étoile de mer, oursin, partie du paysage sonore, et portés à des sentiments d’une subtilité que seule une attention aussi délicate à la nature peut évoquer. | Intertidal Zone is a moment of delicious communion with the seaworld : what a delicate sensibility towards nature and the flow of living things must have presided over the birth of this piece! » Zoé Paquin-Gagnon

::: Synopsis/Resume/Descripción : This short field recordings composition invites the listeners to dive in the intertidal zone’s soundscape. Once submerged, one can discover the sounds of sea urchins and periwinkles recorded with hydrophones. 

Mention spéciale/Special Mention
Alma’s Orange (Autriche) par/by Gabriel Furmuzachi

« Dans l’innocence, les grandes vérités et la simplicité du geste radiophonique en dénudent ici les contours. | In innocence, the great truths and the simplicity of the radio gesture, here bare its contours ». Boris Chassagne

« Une œuvre à la fois simple et poétique qui sait interpeller l’auditeur. Très charmant. | Poetic, simple and striking. Very charming indeed ». Paul Charpentier

« Éclats de loin en proche | Shards from far to near ». Simon Elmaleh

« Aucun commentaire ». Marc Jacquin

« Alma’s Orange réussit le difficile pari de condenser une histoire en une minute, où les personnages et l’action, par le biais d’une parole rapportée — technique simple et souvent très efficace en radio — nous rend transparentes la perspective magique d’enfant qu’a Alma sur le monde. | Alma’s Orange contains in a minute all the essential elements of storytelling : a beginning and an end, and most importantly, one that means something to the characters and opens up a worldview for the listener, and all this is achieved with the simplicity of the common radio technique consisting in reporting another person’s words ». Zoé Paquin-Gagnon

::: Synopsis/Resume/Descripción : A story about a little girl, her grandmother, and a mysterious orange.