Manifestito

Notre mandat (english follows)

La proposition de 60 secondes radio est toute simple. Nous sommes attachés à de nouvelles écritures et approches radiophoniques, et nous offrons aux artistes et artisans du médium qui souhaitent l’habiter, à ceux et celles qui ont entre les mains, au creux de leurs voix et de leurs instruments de nouvelles pistes narratives, un canal pour les récompenser, une voie pour les diffuser et un moment qui leur est exclusif. Et on accueille les artisans de toutes langues et continents, car on est pas seuls à aimer la radio avec tant de vigueur.

L’art radiophonique a parfois pour mission de bousculer les imaginaires ou tout au moins, de les accompagner au bout des ondes et de l’enregistrement programmé. Il met la table pour une nouvelle pratique radiophonique, une autre lecture, interprétation du médium et du moment radio. La création radio met en lumière les nombreux possibles de la radiodiffusion, transcrit ses couleurs sonores, ses voix, poésies de genres, dissèque l’instant et favorise la multiplicité des qualités d’écoute. C’est par moments et on le sait, un acte de foi. Une communauté mondiale en hisse les drapeaux. Nous, à 60 secondes radio, sommes de l’école de l’inventivité, de la musicalité de la radio, du transculturalisme médiatique et sommes assis au confluent de la narration et de la mise en scène sonore. Et nous ne renions aucune forme d’expression radiophonique. La radio est pour nous une œuvre d’art, épurée ou complexe, un monde à écouter, à dire, à observer et à inventer. Sa biorythmie est changeante. Nous sommes tantôt silencieux et impressionnistes, verbeux et descriptifs, bruts ou dociles, esthétiques ou agaçants. Nous prenons l’avant-scène de l’art radio ou l’observons par le trou de la serrure. Et nous le faisons pour et par la radio. La création radiophonique s’exprime de mille et une manières (poésie sonore, paysages sonores, sound art, création radio, fiction, documentaire de création, mutants radio…) et ce rendez-vous vise avant tout à avouer tout en voix et en sons que nous avons encore soif de radio.

Our Mandate
The 60 Second Radio proposal is very simple. We are committed to new ways to approach and exploit radio as a medium of transmission. We wish to offer to radio practitioners, artists and artisans, who are at the forefront of innovation, to those who have in their hands, in the hollow of their voices and instruments, new narrative proposals, a channel to reward them, a way to rebroadcast them, to allow a moment that is exclusively dedicated to those who use the medium to express its artistic value. And 60s radio is open to productions in all languages and from every country and continent, because we are not alone in  our love for radio and also, because this is where we are from… Radio art’s mission is sometimes to shake the imaginary, to guide it at the end of the airwaves and programmed recordings. Radio art sets the stage for a new radio practice and highlights the multiple possibilities of broadcasting. It transcribes, with sounds, colors, voices, poetry, a certain multiplicity of listening skills and proposals. It is at times and we know it, an act of faith. We, at 60 Second Radio, are from the school of inventiveness, in favor of the musicality of radio, of transcultural and non-political broadcasting. We appreciate all forms of broadcasting but dedicate this event to radio art. We are located at its narrative confluences and for the staging of sound. Radio is an artwork, a world to listen to, to express ideas and to invent. We are sometimes silent and impressionistic, otherwise verbal and descriptive, raw or docile, aesthetic or annoying. We take center stage or observe it through the keyhole. Radio art can express itself in thousands of ways (sound poetry, field, sound art, radio art, fiction, creative docs, mutant radio…), and this rendez-vous is above all a statement to confess our renewed thirst for radio.